COUVErture Glassy Eyes
Guendalina Flamini

Guendalina Flamini

Guendalina Flamini est une artiste italienne passionnée de rock, punk, grunge et rockabilly des années 50 qui vit à Paris.

Glassy Eyes (Ed. Des Véliplanchistes, 2019) est le premier ouvrage à paraître de ses clichés. Une préface bilingue français-anglais signée par Laura Boisset, des éditions des Véliplanchistes et journaliste, nous fait faire connaissance avec la jeune photographe. Toutes deux ont parcouru les concerts de la scène indé, l’une écrivant et l’autre photographiant pour le magazine Longueur d’Ondes. Elles ont eu l’excellente idée de mettre à l’honneur ces photos dans Glassy Eyes. Le titre que l’on peut traduire par « Yeux Vitreux » reflète la capacité de l’objectif à immortaliser plus sûrement que l’oeil dans la mémoire pixellisée (ou argentique avant) l’ambiance et les performances des salles comme des petites salles sombres parisiennes comme l’Espace B, la Mécanique Ondulatoire, l’Olympic café, Mains d’œuvres, la Station Gare des Mines etc. Et les souvenirs d’instants partagés entre artistes tels que Johnny Mafia, Faire, Cocaine Piss, Big Idea, We Hate You Please Die, Pogo Car Crash Control, Bad Pelicans, Howlin’ Jaws, Lysistrata, MNNQNS, Laura Cahen, Theo Lawrence, Last Train, KCDY, La Mverte, Yak, The Schizophonics, The Dizzy Brains, Truckks, Pineheads, Stratocastors, Viagra Boys…et un public en communion:

(c) Guendalina Flamini

(c) Guendalina Flamini

Des photos sensationnelles mises en valeur par une mise en page remarquable et un grammage et glaçage de papier de qualité.Les photos en noir et blanc mettent bien en contraste les mises en lumières exceptionnelles des espaces scéniques où les artistes peuvent jouer avec les ombres à révéler ou mieux s’éblouir dans les faisceaux des projecteurs. Les performances des photographes de concert sont presque aussi physiques:

@ La Station Gare des Mines (c) Guendalina Flamini

@ La Station Gare des Mines (c) Guendalina Flamini

 

Tout au long de l’ouvrage, la nudité est artistique, les déhanchés impressionnants saisis sur le vif du sujet, en plein concert et l’intensité salués par le talent et le cadrage se jouant en une fraction de secondes de clic. Un très beau cadeau pour les fêtes de fin d’année ou se faire plaisir visuellement.

Glassy Eyes, Guendalina Flamini, Editions des Véliplanchistes, 128 pages, 18 euros, 2019.

https://www.facebook.com/guendalinaphotographer/

https://www.facebook.com/veliplanchistes/

Van Maury-D

Share