kirin dosha 740 pix

La Galerie Stardust et Songazine.fr ont le plaisir de refaire une expo photo ensemble !

Galerie Stardust

Dans les célèbres studios de répétition de Luna Rossa à Paris, et de la CLEF à Saint-Germain en Laye, une douzaine de groupes amateurs ont été pris sur le vif, après avoir joué ou pendant leur répétition.

Célébrant la passion de la musique et l’amitié, qui constituent le ciment de toute formation musicale, ces clichés en noir et blanc sont vivants et toucheront tous ceux qui se sont essayés un jour ou l’autre à jouer des morceaux…ensemble.

Chaque soir, chaque week-end, des milliers de groupe passent du temps, beaucoup de temps, dans les studios de répétition, hauts lieux de la culture et de rencontres. Ceux qui aiment et pratiquent savent !

Le vernissage aura lieu le vendredi 6 octobre, à partir de 19h00 et une live session du groupe thesaintcyr aura lieu. Les photographies seront visibles jusqu’au samedi 21 octobre…Une soirée avec 3 concerts clôturera le projet, au Supersonic, Paris Bastille avec Kirin Dosha, Quark et Dragon’s Daughters, le mercredi 25 octobre, dès 20h00.Alors, on a demandé à l’équipe Songazine et à des amis de nous dire ce que la musique représente pour eux, c’est ce qui suit…

Et, hey !! on a même fait un site spécifique et provisoire pour notre expo !

Jérôme (rédac chef Songazine)

Photos d’Alexandre Bré

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour moi la musique c’est…

Des émotions éblouissantes plein les narines

Des danses hypnotiques plein les papilles

Des rythmes envoûtants plein les yeux

Des feux d’artifices plein les oreilles

 Adélaïde (chroniqueuse Songazine)

***

J’aime que ce nom soit féminin. Je l’imagine femme, avec de belles rondeurs, une peau douce, des joues roses et des yeux bleus. Elle est rieuse, elle est câline. Elle est dansante, aimante, enveloppante, réconfortante. Elle est maternelle, elle nous nourrit depuis la nuit des temps. Elle est partout, dans les battements de nos cœurs, dans les chants des oiseaux, dans le « tic-tic » incessant d’un compteur électrique, dans les moteurs ronflants et les klaxons tonitruants des embouteillages, dans la cuillère qui remue le café, dans les supermarchés, dans nos maisons fermées, dans nos larmes tristes comme dans nos explosions de joie. Elle ne dort jamais.

Elle est comme le fil de nos vies, parfois intense et très emmêlée, parfois plus rectiligne. Elle se déchaîne parfois, devient tempête, sauvage, incontrôlable et noire. Mais il faut la laisser s’exprimer, car c’est sa raison d’être. Musique jusque dans son propre nom, que je répète sans jamais m’en lasser.

Violette (chroniqueuse Songazine)

***

La musique, c’est un film sans image, un voyage immobile, un formidable moyen de faire travailler son imagination. J’aime, en train ou en voiture, me perdre dans la contemplation des paysages, des mélodies plein la tête. Tout est dans le titre de mon blog : ma tête est un jukebox !

Régis (rédac chef et fondateur de myheadisajukebox.com)

***

Musica ?

Scintillement au creux de l’oreille

Petite muse qui me sort du sommeil

Source jaillissante d’une énergie virevoltante

Flow de notes trubliones tonitruantes

Soudain en moi s’animent la force du géant

Et l’âme virginale de l’enfant

Musica ? Anima !

Maud (chroniqueuse Songazine)

 

Pour moi la musique est …un art et l’art de l’existence est de chérir l’existence de l’art. 

Vanessa (chroniqueuse Songazine)

 

« Qu’est-ce que vous vous faites chier à régler vos merdes ? Le rock, c’est tout à fond. »

(Les Wampas, cités par Henriette de Saint-Fiel, chroniqueuse Songazine)

***

Je me souviens que Richard Hell fut peut-être le premier vrai punk 

Je me souviens que Janis Joplin et Leonard Cohen s’envoyèrent en l’air dans la chambre #424 du Chelsea Hotel, Manhattan, NYC (‘’You were talking so brave and so sweet/Giving me head on the unmade bed’’) et que Sid Vicious poignarda Nancy Spungen dans la #100

Je me souviens de l’avant-dernier concert rennais de Marquis de Sade le 28 avril 1981 à L’Espace, et du dernier en date le 16 septembre 2017 dans la salle de La Liberté, après 13290 jours de silence

Je me souviens de l’album ‘’Miami’’ (1982) du Gun Club de Jeffey Lee Pierce, ‘’hymne funèbre’’ à la ville qu’il considérait comme ‘’le plus grand mouroir du monde’’, ‘’un cimetière des éléphants déguisé en paradis tropical’’

Je me souviens que les meurtres perpétrés par le couple Ian Brady et Myra Hindley, entre juillet 1963 et octobre 1965, à Manchester, inspirèrent à Morrissey le morceau ‘’Suffer Little Children’’

Je me souviens des lignes de basse de Peter Hook de New Order

Je me souviens que Tina Weymouth, bassiste des Talking Heads est l’arrière-petite-fille d’Anatole Le Braz, écrivain français de langue bretonne (1859-1926)

Je me souviens que Liam Gallagher (Oasis, Beady Eye), supporter de Manchester City, vivait d’un petit boulot de voiturier au club de… Manchester United au début des années 90 et qu’il serait parti avec une portière du véhicule d’Eric Cantona…

Je me souviens du set de Rémi Lucas et Charles Kayo du groupe Escobar lors du Binic Folks Blues Festival le 30 juillet 2017 : une ‘’tuerie’’ et un son qui nous a rendu addicts

Je me souviens de la prochaine date parisienne de Republik au Petit Bain, le mardi 28 novembre 2017

Alechinsky (chroniqueur Songazine)

***

La musique pour moi c’est…

L’espace sacré entre la science et la foi, les cerveaux droits et gauche, les tristus et les rigolus, le yin et le yang, l’esprit et la bête, le diesel et l’éolien, l’être et le néant, la nuit et le jour, les femmes et les hommes, les Stones et les Beatles.

Laurent D (chroniqueur Songazine)

***

Le rock c’est…

Une caresse chatoyante

Un frisson qui brandit

Des cordes, une voix tendre

A ton verre de whisky

 

Le rock c’est la tourmente

Ça susurre des cris

Une musique toute en pente

Tout schuss sur la piste de ski

 

Ça tourneboule, ça chamboule

Casse-toi la gueule dans la poudreuse

C’est Courtney, blonde plantureuse

Ou Cobain à la seringue honteuse

 

C’est aussi JJ le fameux,

Ou les Joe parmi tant d’autres

Cocker, Strummer, et Jackson

C’est un beau bordel qui pue, qui sonne.

Lucie (chroniqueuse Songazine)

 ***

Alors le rock, la musique, c’est :

Territoire de l’intime par les vibrations et les émotions que cela procure. C’est toujours une machine à remonter le temps de notre vie vécue, et parfois de ce qui va nous arriver. Incroyablement fascinant la capacité qu’elle a de rassembler. Un autre, tout comme moi peut dire, je comprends ces sensations.

Szamanka (chroniqueur Songazine)

 ***

La Musique, c’est l’art de rassembler l’humanité et de la mettre en contact avec la grâce de l’écho intime. Sublimer la solitude, les joues rosies.

Jael (chroniqueuse Songazine)

Share