ESCOBAR - Rémi LUCAS & Charly KAYO

Après ‘’エスコバル ‘’ (01/2015, c’est ICI) et un an après la sortie de leur deuxième LP ‘’Bird Of Prey’’ (09/2016, c’est ICI), Escobar a enchaîné les dates de concert et vient de sortir son troisième opus ‘’The Biggest Sound’’, en co-production sur les labels Adrenalin Fix Music, Beast Records, Strychnine Production et Dirty Water Records USA (filiale de Dirty Water Records UK).

Lors du Binic Folks Blues Festival fin juillet 2017, les deux barons du garage punk grunge, Rémi Lucas (guitare/voix) et Charly Kayo (batterie), avaient expédié un set brut et tendu en 45 minutes chrono et pas une de plus. Des morceaux courts et détonants n’excédant pas chacun les 2’30’’.

Tous les festivaliers présents ce dimanche 30 juillet 2017 entre 18h00 et 18h45 devant la scène Banche s’en souviennent encore.

Je garde aussi en mémoire une interview sitôt leur sortie de scène, rondement menée elle-aussi en 15 minutes chrono. En la retranscrivant, j’avais été fasciné de redécouvrir des propos directs, concis, donnant l’essentiel en peu de mots, tout en restant d’une densité impressionnante.

Il en va de même sur le troisième LP, ‘’The Biggest Sound’’ : 12 titres qui claquent pour 27’55’’ intenses.

Le duo nous avait confié leur désir de vouloir poursuivre la direction déjà entrevue sur l’album précédent : jouer punk rock 70s avec une tendance grunge 90s. 

‘’On a envie d’explorer des choses différentes d’album en album’’ nous dit Rémi. ‘’Certains morceaux sur ‘’Bird Of Prey’’ sonnaient déjà grunge 90s. Sur ‘’The Biggest Sound’’, on ne voulait pas que ce soit juste un aspect, on voulait avoir ce son sur l’album tout entier pour être homogène’’.

‘’Misbehavior’’ et ‘’Stuck On You’’ en sont l’illustration parfaite.

Un résultat qui les satisfait pleinement : ‘’Les vinyles sont arrivés la semaine dernière et on est super contents du son, de l’artwork et du mastering’’ nous confie Rémi.

Pour parvenir à ce résultat, le duo a travaillé avec Christophe Marraud de Sonic Studio pour l’enregistrement et s’est adjoint la collaboration de deux nouveaux studios.

Michel Toledo de Mad Monster Studio, basé à Angoulême, pour le mixage. ‘’Ludo (NDLR : du label Adrenalin Fix, en charge du management et du booking) et Michel avaient travaillé ensemble sur plusieurs albums de Flying over, le groupe de Ludo. On cherchait quelqu’un pour mixer dans un style 90s. Michel a parfaitement compris ce que nous voulions, c’était parfait pour ça’’.

Pour le mastering, le duo a fait appel à Jason Livermore du Studio The Blasting Room, basé à Phoenix, sur la recommandation du label Dirty Water Records USA. Le studio a été créé par Bill Stevenson, fondateur, batteur et songwriter des légendaires Descendents, un groupe de punk rock américain, originaire de la banlieue de Los Angeles, actif depuis 1977.

‘’Là aussi, on a souhaité travailler avec des gens qui comprennent ce que l’on fait ; un son moins garage que les deux premiers albums, plus grunge 90s. Ils ont su parfaitement le faire sonner comme ça’’. 

L’artwork est cette fois encore l’œuvre de Pedro Garo, illustrateur complice et fidèle depuis toujours, mais résolument différent des deux premiers albums. Exit le bestiaire et les collages donc, place à une photographie N&B.

‘’On voulait quelque chose dans l’esprit des pochettes de jazz du label Blue Note Records, plus sobre, avec un bel aplat de noir, sans trop de détails. La photographie comporte de légers collages, les avions et les palmiers sur la droite ainsi que la lune sont des rajouts’’.

Artwork LP ESCOBAR - The Biggest Sound - sortie 29.09.2017

A la faveur d’une signature sur le label Dirty Water Records USA, le groupe s’envolera de l’autre côté de l’Atlantique mi-novembre pour défendre ‘’The Biggest Sound’’ à travers pas moins de six Etats (Texas, Louisiane, Alabama, Tennessee, Louisiane et Arizona), dans les grandes villes du Sud des Etats-Unis.

Le duo jouera en première partie de The Darts, un girl-group de garage-psych-rock fondé en 2016, et avec d’autres groupes signés chez DWR USA, dont Mean Motor Scooter pour la release party du label à Phoenix.

‘’Quand on signe un album, c’est pour le défendre en tournée ensuite. On a monté ce groupe pour tourner et voyager. A la signature sur DWR, il était prévu de tourner en novembre. On est très heureux de travailler avec eux’’.

Car, à l’image des mulhousiens de Last Train, c’est évidemment sur scène que Escobar défouraille son talent – immense – aux yeux du monde. ‘’On aime faire du live, c’est pour ça qu’on essaie de jouer le plus possible, de tourner le plus possible, de jouer tous les mois, d’aller partout. On en a besoin, c’est notre métier, tout concorde. Le style veut ça aussi, même si ‘’The Biggest Sound’’ sonne plus grunge, le grunge vient du punk-rock. On ne réinvente rien, on suit le parcours normal de la musique qu’on écoute et de ce que ça nous donne envie de faire’’.

Je fais remarquer à Rémi qu’ils vont devoir encore déployer de l’énergie pour cette tournée, sur scène mais aussi sur la route… 7 dates, 5055 kilomètres et 55h de temps de trajet par la route ! ‘’Tout se fera en camion. Huit heures de route en moyenne chaque jour, mais c’est de la ligne droite, ce n’est pas la même fatigue ! Lors de la dernière tournée en mars 2017 avec Weird Omen (NDLR : son side-project), nous avions roulé 8000 miles !’’

‘’Qui agit avec énergie est doué d’une ferme volonté’’. Cette citation du sage chinois Lao-Tseu*, dont je fais part à Rémi, s’applique parfaitement au duo, tant il se dégage d’eux une forte volonté et une détermination lors de chaque concert et sur chaque album… ‘’ C’est cool de penser ça. C’est l’ambiance du groupe. On fait ça à deux, on tourne à deux, on sort des albums parce qu’on a des idées de morceaux. Et quand on en a fini un, on a l’envie immédiate d’en ressortir un suivant. C’est du domaine du passionnel’’.

Allez, encore une autre citation de Lao-Tseu* : ‘’Tous les êtres fuient le calme et cherchent le mouvement’’. Tous peut-être pas mais Escobar assurément au vu des (nombreux) projets à venir : la préparation, déjà entamée, du quatrième album (‘’Je pense qu’on changera encore d’ambiance’’), une tournée en France, en Europe et vraisemblablement à nouveau aux Etats-Unis en 2018, la sortie prochaine des clips vidéo de ‘’Misbehavior’’ puis ‘’Big Town’’ et des ‘’actualités permanentes chaque mois’’.

De quoi ravir le public qui suit ce duo talentueux. Et dont nous faisons partie ici à Songazine !

Alechinsky.

Concerts à venir : 20/10 Bistro de la Cité – Beast Records Release Party@Rennes (35) – 27/10 Radio Stryckhnine @Périgueux (24) – 4/11 La Soirée des zigomards – salle de la garenne @Saint-Lumine-de-Clisson (44)

Tournée US : 17/11 Spider House Cafe and Ballroom @Austin – 18/11 One Eyed Jack’s @New Orleans – 19/11 The Nick Rocks @Birmingham – 20/10 The Cobra Nashville @Nashville – 21/11 Bar DKDC @Memphis – 22/11 Three Links Deep Ellum @Dallas – 23/11 Notsuoh @Houston – 25/11 Valley Bar – Dirty Water Records USA release party @Phoenix

Back to France : 13/12 Joker’s Pub @Angers – 14/12 tbc – 15/12 Bar Le St Bonnet @ Bourges (Le Sous-Off Prod) – 16/12 Le Mars @Angoulême

*Lao Tseu (VIe siècle av. J.-C.) aurait été un sage chinois, considéré comme le père fondateur du taoïsme. Citation in Le Tao Tö King (Livre de la Voie et de la Vertu), texte majeur du taoïsme.

Share