do pet fake

Hé bé.

En cet été 2018, vous avez gagné ex-aequo la médaille d’or des sportifs les plus nazes de la terre. Houuuu fait le public, à l’unisson.

Tandis que l’un est membre d’honneur à vie de l’ordre des pharmaciens et aurait dans le sang plus de molécules différentes que dans toute la classification de Mendeleiev… l’autre est devenu le synonyme de simulation, pleurs, gémissements, douilletterie et ridicule dans le ballon rond (et a pris une belle cacahuète parfumée à l’atomium dans le popotin, made in BXL).

Les gars, vous avez des comptes en banque grassouillets, avec plus de zéros que ne pourrait afficher un compteur de flipper qui vous offre 5 parties gratuites et l’extra-balle en plus : qu’est-ce que vous fabriquez, à vous entêter, à rester, à ne pas lâcher l’affaire ? Ou alors, j’ai une idée ! Vous échangez les rôles ;

Chris, tu mets des crampons et tu vas courir sur le gazon. C’est plat, y’a pas de cols à grimper. Vu ce que tu as dans les artères tu peux jouer 7 mi-temps de suite et même pas être en sueur, non ? Tu tapes dans un ballon en mode random et dès qu’un gars pas rasé s’approche de trop près, hop ! tu fais des roulades et des soleils, en te tenant le mollet que tu veux. T’inquiète pas, on vérifie jamais. Remember de crier fort et ouvre un œil en coin en attendant l’arbitre.

Et toi, Da Silva Santos, tu montes sur un vélo, et tu te balades en France trois semaines en juillet avec un maillot publicitaire fluo, tu vas voir y’a des beaux paysages. Y’a pas que Paname dans l’hexagone (ah bon, on te l’avait pas dit ?) Bon, quand ton doc’ le soir à l’étape te demande l’œil brillant de baisser le pantalon, pas de souci, c’est même pas sexuel. Tu vas te sentir biiiieeeen, et tu vas rigoler : si un moustique te pique, après il dépasse le mur du son !

Au moins, vous vous amuseriez un peu, et nous itou.

Ou alors vous portez vos balls et vous arrêtez de faire les zouaves, mais ça c’est peut-être beaucoup demander, non ? Je ne vous fais pas la bise, j’ai un match des All Blacks à regarder bientôt, et là on parle d’un truc de gentlemen qui en ont… Et je ne dis pas que ces grands garçons rugueux sont clean comme une paire de Stan Smith qui sort de la boîte, mais au moins on applaudit quand on les voit ! Prenez-en de la graine les petits gars…

Jérôme « XV x XV » V.

 

Share