onde vibrateau

Chers vous,

qui aimez la musique, faites en une cure thérapeutique. Les sons sont ce qu’ils sont mais ils vous soigneront naturellement en alternative complémentaire à la chimie du médicament.

Sonothérapeute, ma discipline la sonologie reste encore mal connue, même si n’étant pas nouvelle, comme bon nombre de groupes dont vous n’arrêtez pas de recevoir les prometteuses maquettes sous toutes formes. Cette thérapie par les sons est en constant développement. En effet, un son en instrumental pour chaque humeur, pour chaque maux avec une action pointue et profonde pour une effet bénéfique sur la santé musicale.

carillon de meditationCela sera toujours un plaisir d’ouvrir mon horizon sonore à de nouveaux paysages inexplorés en lisant avidement les diverses et riches chroniques des membres de votre équipe, portant une attention toute particulière aux fruits de la créativité exacerbée de votre rédacteur en chef, plus connu sous un nom en démultiplication impossible à épuiser.

bols chantants tibétains

Imaginez-vous administrer des sons en intraveineuse, pouvoir en souffrance se soulager en faisant vibrer l’intérieur de l’extérieur, se faire masser aux ultra-sons, relaxer les tensions ou stress accumulés dans les transports par exemple. Les sons mettent sur la « voix » de la guérison, en se laissant vibrer et ré-accordant son instrument psycho-vocal. Une ordonnance de rock, une application de jazz ou une injection de blues calmerait la nervosité et améliorerait considérablement le sommeil faisant défaut, désertant les terres confortables et tendres de vos draps.

triangle

Le bien-être se cultive alors pourquoi pas le bien entendre ?

Alléger les symptômes par l’auditif voilà ce qui permettrait de réduire les audits, le gaspillage de coût ou le trou de la Séc….. Non vous l’avez compris, le bien entendre c’est déjà s’octroyer des plages d’écoutes passive, sans avoir à en recourir aux écouteurs en marche ou aux casques à isolement d’invasions sonores massives. De quoi déclarer la guerre aux acouphènes ou vers d’oreilles invasivement fatigants ! Mes techniques reposent sur une mise en relation du personnel et du (con)sensuel. La mise au diapason équivaut à une remise à niveau de cultures défraîchies par le manque de diversité musicale, aux moyens inégaux face à une hégémonie Major(itairement) sur les médias à la masse ?

diapason

La résonance disséminée harmonieusement au sein de tout le corps peut soulager bien des douleurs ou même maladies sous diverses fréquences à rééquilibrer. Mais attention, un pogo d’oreilles rivées aux amplis ne peut en aucun cas constituer un exercice intéressant contre le surpoids car gare à la surdité, les ondes ne sont pas sans effets en excès comme vous le savez.

kazoo

En tant que spécialiste de l’onde vibratoire et au kazoo mon courrier éveillerait l’envie de me rencontrer, mes instruments de désinvolture sonore inclus la voix et le chant par des exercices de vocalises, voyellisation, mise en harmonie de chorale à l’unisson ou intuition vocale et complètent une gamme de petits plaisirs à vendre, à partager avec qui est sur la même longueur d’ondes sans modération autre que le temps. Au niveau mental, la psychologie n’a plus la seule main mise dès lors qu’il faut se remémorer son passé ou se débarrasser de son emprise. Un seul son ou morceau peut remémorer bien des souvenirs enfouis et combler des manques de, pour en faire des réserves de conscience. Mais la sonothérapeute que je suis ne sais pas encore guérir une dépendance accrue acquise à la musique et c’est tant mieux ! N’entendez-vous pas déjà les vibrations vous enjoindre de vous sentir gais, heureux ou bien vous rappeler que la vie c’est du passé en présents futurs ?! C’est d’ailleurs vers vous, Songazine, que j’oriente mes patients clients d’une liberté d’écouter avec le plus d’indépendance possible. De quoi en faire des impatients d’entendre les nouvelles sorties, tendances musicales ou culturelles, votre spectre de rédaction étant large et ouvert tel l’arc-en-ciel conciliant pluie, neige et soleil. N’hésitez pas à transmettre mes coordonnées GPS afin de me délocaliser, je me déplace pour les patients ne l’étant pas toujours, bien informés.

Sonodialement vôtre,

Vanouchka SonO

 

 

Share