Howe Gelb and Lonna Kelly

Je tiens en otage ce petit chat (voir photo ci-après) et je vais écrire à Songazine une lettre de menaces disant que s’ils n’écrivent pas une chronique tout à fait élogieuse et c’est amplement mérité, sur votre album Further Standards, sorti chez Fire Records, je serais capable de de de ….

chaton

Rassurez-vous, je ne ferai pas de mal à un félin mais j’insiste pour dire que vos deux voix douces et les morceaux jazzy cool soft, au nombre de 13 sont de petits joyaux.

Vous m’avez transporté dans les années 40 ou 50, je ne sais plus mais ce fut absolument charmant, délicieux et agréable.

Soyons clair, les gars, là, chez Songazine, ils ont diablement intérêt à écrire que la voix de Lonna Kelly est subtile et magique et que celle d’Howe Gelb nous remet les pieds sur terre, mais après une croisière en paquebot de luxe. Et puis encore que ces « standards » sont à la hauteur du genre, à garder, retenir et enseigner aux aspirants musiciens. « Terribly So » si ce n’est pas un standard, je suis le pape !

Mais enfin, je pourrais quasiment faire le boulot à leur place et leur suggérer d’écrire l’article, usant de qualificatifs laudatifs comme ce qu’il conviendrait pour « Irresponsible Lovers », qu’on s’imagine entendre, genre vers 04h30 du matin dans un bar très classe mais bien enfumé, affalé dans un canapé en vieux cuir entre des copains dans le même état que vous, mais heureux quand même. Le pianiste buriné vous ferait un vague sourire et quand l’aube arriverait tout le monde irait chez soi, dans une trajectoire pleine de « z ».

Chers Lonna et Howe, vous méritez bigrement des tas d’écoutes par des gens de qualité qui sauront apprécier cette musique intemporelle et élégante en toute circonstance.

Comptez sur moi, je vais vous les mettre sous pression chez Songazine, je vais même dire que j’ai un chaton ET un chiot en otage (voir autre photo, hé hé hé) !

puppy

Amitiés et big hugs à vous deux

Un habitué des bars enfumés, genre vers 04h30 du matin

Share