Sugar and Tiger Hespérie

Devoir de philosophie, vous avez 4 heures.

A la question : « Qui est punk en 2019 ? », les réponses se font rares.

Karl Lagerfeld est parti, John Lydon zigzague mais ne se rend pas, Fat White Family crie fort et Sick of It All s’accroche aux amplis.

En France, ouille ouille ouille, mais … on a Sugar and Tiger. Point de référence, ouf, voici donc un élément de morceau de réponse positive à notre quête !

Didier Wampas et Florence, arrimés au port de Sète, ne sombrent pas et lancent à l’eau leur nouveau navire 13 places baptisé Hespérie. Ce terme désigne la contrée la plus à l’ouest, la plus proche du lieu duquel vous fîtes juste mention. Sugar and Tiger sont-ils… « à l’ouest » au sens actuel de l’expression ? Si cela signifie demeurer foldingue et original, la solution de l’énigme est affirmative. Thèse, antithèse.

Sugar and Tiger CD

Une affaire de famille qui produit des chansons qui décoiffent, tant paroles que musique, le croiseur de 2019 ravira les grands et les petits, les jeunes et les moins jeunes, les énervés comme les enragés. On y trouve des hommages et coups de chapeau à Kurt C., aux Ramones, à Joy Division voire au disque vinyle ! Sans oublier des coups de griffe ironiques et multiples à notre monde imparfait mais aussi des clins d’œil romantiques ou des ballades électriques marrantes, voire une évocation des marmottes. Humour, absurde, allusions et boutades : un cocktail détonant qui fait du bien.

Florence et Didier chantent à deux, se répondent et nous interpellent, sur fond de guitares qui n’oublient pas le registre punk, marque de fabrique turbo- wampasique de l’entreprise sonore Sugar and Tiger, PME bio et DIY qui perdure et résiste à la morosité autotunée d’une époque proche du collapse (punaise, ça c’est une belle et fat phrase, on va avoir une super note !). Synthèse de cette démonstration : Punk’s not dead, d’ailleurs lecteur tu peux (dois) aller les voir en live, car ça fait aussi partie de leurs talents inoxydables.

Écoutons Hespérie, vivons l’instant présent-hic et nunc– et renversons la table.

Note 18/20, très bon devoir, exemples pertinents, élève à l’ouest mais accrocheur.

Jérôme «prof 4 ever » V.

 

Share