Former Prime Minister Rocard arrives at the Elysee Palace in Paris

Alors, comme ça, vous êtes parti rejoindre Mitterrand ? Moi j’ai forcément le cœur serré de perdre un vieil ami. Pour info, cher camarade, et sûrement un peu à cause de types comme vous qui m’inspiraient, j’ai voté PS non-stop depuis que j’ai eu l’âge de bourrer les urnes. Je peux vous dire que ce n’est pas près de me reprendre. Ceux qui nous gouvernent à coups de matraquage fiscal et policier, plus proches de Thatcher que de Jaurès n’auront pas leur nom glissé dans l’enveloppe, je vous le promets, cher Michel.

Vous parliez avec une voix et un rythme uniques, avec des phrases souvent tordues mais pleines d’idée puissantes. La Gauche avait de la gueule et utiliser des mots compliqués au moins ça donnait un peu de classe aux discours. Maintenant, on a toujours des phrases et des types tordus, mais pour les idées puissantes, on repassera par les cases Medef ou BXL ultra-libérale propaganda. Les mots compliqués aussi ont disparu, mais les idées simples et creuses s’accrochent à nos basques, pas de problème. Cher Michel Rocard, moi je vous aimais bien aussi parce vous sembliez fragile, le nez parfois un peu bouché, mais le regard gentil et l’intelligence en auréole. Alors on me dira : oui… tu fais de l’auto-attendrissement, dès qu’un type meurt, tout de suite on est plus tolérant et on pardonne le passé.

OK, alors, on fait le test ? Listez-moi tous ceux qui sont au pouvoir depuis disons, au hasard, 2007, convoquez crises cardiaques, AVC, balles de 9 MM, tsunamis, électrocutions et foudroiements. Qu’ils aillent tous voir si le Diable vote à gauche ou à droite. Je vous garantis un œil sec et zéro regret comme dans 0 pour cent de matière grasse sur un os de seiche resté au soleil le plus brûlant.

Cher Michel Rocard, cette bande de petits marquis et d’arrivistes sans âme ne vous arrive pas à la cheville. Alors…enjoy Paradise, la honteuse « loi Travail » ne s’y appliquera sûrement pas.

Jérôme «abstention ou vote blanc » V.

Share