The-Black-Delta-Movement-Album-Art-Cover-Preservation 740

Un groupe que l’on avait par le hasard du Net repéré. Un amical contact d’Outre-Manche qui nous donne le tuyau…et nous rappelle avec tact qu’il y a du nouveau le 30 mars ! Etant par nature plus gentleman que hooligan, j’écoute, le doigt sur la couture de mon laptop.

Dejà, la fumée sortait de leurs naseaux, et l’EP Seven Circles fait des volutes sur notre sono. Nuées célestes avec les Marshall qui s’évaporent.

Maintenant ? Un album entier, intitulé Preservation, qui leur permet de frapper, sonner, hurler, se tordre, monter les volumes et aligner les pédales d’effet comme des dominos soniques.

On aime toujours !

The-Black-Delta-Movement-Album-Art-Cover-Preservation

On parle ici de Heavy Garage Rock, de psyché fort planant et de plein d’étoiles dans les yeux, de décollage immédiat pour la planète vintage et un système solaire à quinze planètes dont Fuzz, Larsen et Loop. Attachez vos ceintures, le commandant Adonff et son équipage déjanté vous informent que les bulles sont en open bar sans supplément. De toute façon le train d’atterrissage vient d’être largué. Plus d’hélice, hélas, c’est là qu’est l’os (merci la Grande Vadrouille).

Alors ? Carpe Diem, on vous passe la musique de Black Delta Movement !

Ecoutez ici 

Des montées lancinantes, des descentes façon Grand Huit, le ticket to ride est fourni avec l’album. Du lent, du medium et du rapide, mais toujours en mode hyper-espace.

Attention ! Il y a du cœur, des tripes et des boyaux, accrochez-vous.

Dix titres à écouter bien fort, sinon, ce n’est pas la peine de se lever le matin.

Jérôme « sonic butterfly » V.

The BDM band

 

Share