brian_jonestown_massacre

Brian Jonestown Massacre, vous savez… le groupe du génial et productif Anton Newcombe, revient fort avec un nouvel album intitulé Don’t Get Lost.

Il travaille maintenant dans son propre studio, non plus en Californie mais à Berlin et n’arrête jamais de travailler et créer…

Ce titre est fort à propos car la première écoute est troublante. Perdu, oui je le fus, dans un labyrinthe de sons et d’ambiances, avec des titres assez longs et hypnotiques.

14 titres, 1h11, il faut être disponible et ouvert. Ce n’est pas une musique à écouter en mode soirée dansante, vous l’aurez aisément compris.

brian_jonestown_massacre_dont_get_lost

Que retenir et écrire de façon à partager une chronique qui exprime à la fois un point de vue et donne à un internaute l’envie de se lancer aussi ?

Pour commencer, révéler une évidence : plusieurs écoutes sont nécessaires pour apprécier cet album touffu et exigeant.

Mais, comme pour de nombreuses œuvres auxquelles on tient, ceci n’est pas un facteur éliminatoire, bien au contraire. Ici, les mélodies sont rocailleuses et tenaces, les morceaux comparables à une ascension : vous arrivez en haut et soudain votre point de vue change, vous sentez que vous avez dépassé le niveau du sol et que l’effort en valait la peine.

Qui plus est, vous comprenez (ou croyez comprendre) l’intention du créateur de tout cela, entouré de nombreux guests. Ainsi, la canadienne Tess Parks apporte son quota de mystère et d’évanescence ( Groove is in the Heart).

Le génial Anton Newcombe semble vouloir rendre hommage à des genres, des groupes très différents, dans un savant mélange de textures et d’approches.

Sans doute aussi faire des clins d’œil comme Throbbing Gristle (groupe du même nom) ou Fact 67 (New Order?) ou aux BO de Tarantino…   

 ( Melody Actual Echo Chamber).

Ou encore à des films de Série Z ? ( UFO Paycheck).

On rajoute un petit délire électro-fou (Acid 2Me Is No Worse Than War). Sobre il vous dit, totalement sobre.

On termine avec Ich Bin Klang, un titre où Kraftwerk valse avec Art of Noise et tout le monde repart en marche arrière pour la fête de la bière aromatisée à, er, hum, ce que vous voulez !

Alors, en trois mots comme à Pyramide, cher monsieur, cet album de Brian Jonestown Massacre, qui sortira le 24 février ?

Bizarre, attachant, original

Jérôme « jusqu’au bout » V.

 

Share