1787160_peter-murphy-40-years-of-bauhaus-ruby-celebration-featuring-david-j-bataclan-paris-11
3 ans et 1 jour en arrière, je me trouvais dans l’enfer du Bataclan …. je passe volontairement sur les effets néfastes survenus après et toujours présents malheureusement ………
 La vie a repris le dessus, les concerts aussi.
 Pour autant, j’ai à plusieurs reprises squeezé les concerts auxquels j’aurais aimé assister au Bataclan, m’estimant totalement incapable de remettre les pieds dans cette salle !
 Août 2018 …. Tombe sur la toile l’annonce de ce concert : 40 years of Bauhaus, Peter Murphy & David J, le 14 novembre 2018 au Bataclan (!?) performing « In the Flat Field » in it’s entirety !!??
Crazy !!!
 Bauhaus, groupe que je vénère depuis tant d’années et que j’ai eu la chance de voir seulement en 2006 dans sa formation d’origine car lors de leur première reformation en 1998 j’étais appelé sous les drapeaux …..
 Malgré tout, j’ai pu voir Peter Murphy en solo à plusieurs reprises et notamment en 2013 pour le Mr Moonlight Tour où le répertoire de Bauhaus fut plus que représenté pour célébrer les 35 ans du groupe.
 Bref, mon esprit gamberge à l’annonce de ce concert …. et, que vois je ? Un billet  » meet & greet  » à la vente moyennant malgré tout la modique somme (Maryse 😉 de 96 euros …. mais précieux sésame qui permet d’assister aux répétitions avant concert, rencontre, photos et dédicaces avec le groupe puis de pénétrer plus tôt dans la salle avant concert.
 
J’ai mûri la chose et pris ma place … C’est le moment où jamais de me réapproprier le Bataclan ….
  
Mercredi 14 novembre 2018, le D day !
 Nous sommes une vingtaine à attendre devant la salle pour ce meet & greet … Après un petit temps d’attente, à 17h nous rentrons dans les lieux …. Etrange sentiment que d’être là, dans la fosse (…) mais rapidement occulté par Peter Murphy & David J + Mark Gemini Thwaite (le guitariste) et le batteur, sur scène et le groupe commence à jouer pour le soundcheck.
 …ça dure une vingtaine de minutes, sentiment d’être privilégié, surtout qu’ils envoient Double Dare !!
 Pour ma part, je suis surtout captivé par David J que je trouve énigmatique, charismatique, avec son jeu bien à lui, ce son, quel son !!!!!  l’attitude, le look !! J’adore !!!!
  
S’en suit la rencontre, Peter Murphy très à l’aise, essaye de mettre tout le monde en mode relax, serrage de pinces aux messieurs, bises à la gente féminine.
 Le timing est serré malgré tout, s’en suit la séance de dédicaces (je jubile quant à pouvoir faire signer mes disques, notamment mon import Japonais de leur 1er album ;).
 Une photo faite avec David J, peu loquace, réfugié derrière ses lunettes noires …. Par contre Peter Murphy s’impatiente et les photos promises ne seront pas faites, il est parti d’un coup d’un seul le monsieur donc petite déception sur le coup.
 Je m’attendais à plus d’échanges ….
 Bref, passons …
 Nous ressortons de la salle pour y re-rentrer 1h30 après, avant tout le monde ce qui me permet de me positionner au 1er rang du balcon, salvateur et rassurant pour moi …
 La salle est pleine, le concert commence …. et nous voilà partis pour naviguer dans les méandres d’ « In the Flat Field » avec Double Dare qui ouvre les hostilités.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Son excellent, très bonne balance, merci l’ingé son !
 Peter Murphy toujours aussi captivant …. dans sa gestuelle …. son aura ….. Sa voix que le poids des années n’altère pas, respect !
 David J avec son jeu de basse particulier, ce son fretless, … tout ce qui m’a séduit de prime abord à l’écoute de la musique de Bauhaus, le panard total !
 Le 1er album défile et c’est bon ….très bon !
 Une petite pause et c’est reparti pour couvrir le répertoire de Bauhaus ………..
 Burning from the inside, Silent hedges, Bela Lugosi (où Peter Murphy joue admirablement le vampire ou la chauve-souris et le public réagit au quart de tour), She’s in parties (version dantesque), The passion of lovers, Dark entries, Severance (reprise de Dead Can Dance, dédiée en français par David J aux victimes des attentats …. gros moment d’émotion me concernant), ….
 J’en oublie …
 Un concert salvateur, une sorte de renaissance en ces lieux pour moi, une belle soirée avec 2 Messieurs qui rythment ma vie depuis près de 28 ans …..
 Merci Bauhaus
 
I’m not Undead ….
Franck Bazile
Vidéos ici et là 
Share