ANITA-FARMINE-001

On vous a déjà presque tout dit sur cette merveilleuse chanteuse qu’est Anita Farmine et qui fait partie des plus grands chouchous de Songazine lorsqu’on l’a découverte aux Francofolies de La Rochelle (c’était juste ici). Elle fait partie de ces perles rares d’artistes qu’on suivra tout au long de leur carrière, et nous ne pouvions pas passer à côté d’une si belle actu : Anita Farmine a sorti un nouvel album !

Il s’intitule Seasons, il est sorti il y a une petite vingtaine de jours, et c’est un pur bijou.

Le clip d’Azâdi, superbe ode à la liberté, est un enchantement auditif et visuel :

Et comme Anita Farmine ne se repose jamais, un deuxième clip est déjà disponible : Désert parsemé d’étoiles, on ne se perdra jamais en écoutant la voix enveloppante de cette grande artiste.

Pour vous, Songazine a interviewé cette artiste au grand coeur.

Songazine : Anita Farmine : mais qui es-tu ?

Anita Farmine : Je suis auteure compositrice interprète d’origine franco iranienne.

 

S : Si tu devais te décrire en 7 mots, tu dirais ?

AF : Inspirée, empathique, joyeuse, mélancolique aussi, créative, sincère, en colère  parfois

 

S : Les chanteuses qui t’inspirent le plus ?

AF : En ce moment, Emel Mathouti, Hend Ahmed (Orange Blossom), Hindi Zahra

 

S : Une citation qui te guide ?

AF : « Je ne veux, pour rien au monde, étouffer cette petite voix qu’est ma conscience, ou l’expression de ce qu’il y a de plus profond en moi. » de Gandhi

 

S : As-tu un message à faire passer à toutes les femmes du monde ?

AF : Croyez en vous, battez vous pour vos droits. Nous vivons dans un monde majoritairement dominé par les hommes, certes, pas tous mauvais. Que cette domination ne vous oblige pas à vivre cacher ou à vous mettre nues pour exister. Soyez la femme que vous avez envie d’être

 

S : Penchons-nous sur ta musique, et sur ton nouvel album Seasons. Qu’as tu fait comme formation musicale ?

AF : Je suis autodidacte. J’ai tout de même suivi quelques cours en école de musique, mais j’ai toujours préféré me référer à mes sensations intérieures plutôt qu’à la théorie.

Résultat de recherche d'images pour "anita farmine seasons"

 

S : Te souviens-tu de la première chanson que tu as écrite et composée ?

AF : Oui j’avais 10 ans. « Comme un oiseau qui vole », crap !

 

S : Qu’est ce que tu écoutes en ce moment ?

AF : Mélanie de Biasio, Valerie June, Tinariwen

 

S : Concernant ton album, pourquoi avoir choisi ce titre pour l’album plutôt qu’un autre ? 

AF : C’est la première chanson que j’ai composée pour cet album et c’est celle qui m’a permis de me retrouver musicalement. Cette chanson est une introspection qui m’a permis de faire revivre mes sensations premières lorsque j’écoutais de la musique.

 

S :  Quelle évolution vois-tu à ta musique ? Quelles différences y a t il entre ton album précédent,From Above, et celui-ci ?

AF : L’album est plus world, plus proche de mes aspirations musicales. Il me ressemble d’avantage. Il est aussi plus personnel encore car j’y ai ajouté la voix de mon père sur Nane et que je suis allée pêcher aux sources iraniennes, avec les rythmes des percussions sufi trance et azeries, avec les samples du grand chanteur Bülbül, tout ceci remonte très loin dans ma petite enfance….

 

S :  Que veux-tu que les gens retiennent après l’écoute de Seasons ?

AF : Que la douceur, le bonheur est à portée de main. Qu’il ne faut pas avoir peur d’une ouverture vers l’inconnu. Au delà des frontières, d’autres Hommes, comme nous, peuvent partager les mêmes discours de paix et de liberté .

 

S : Un album, une tournée… Et après ?

AF : Je ne me projette pas aussi  loin, c’est effrayant. J’aime mieux accomplir ce qu’il y a à accomplir et je verrai pour le reste au moment venu.

Le lien vers les plateformes de téléchargement pour Seasons est juste .

Un grand merci à Anita Farmine pour sa disponibilité et son incroyable ouverture d’esprit.

Propos recueillis par Violette Dubreuil

 

Share