Photo : Valentin Béru

Cette LGV que je viens de me prendre dans le coin de la tronche en découvrant The Chainsaw Motel !
500 likes sur Facebook , le truc qui paye pas de mine. Le genre de magasin qui vient juste d’ouvrir dans ton centre-ville, t’y vois une belle devanture, mais t’hésites toujours à voir ce qui se passe en d’dans.

Bon là, on va pas passer par 4 chemins TCM c’est un duo de stoner, qui combine punk , grunge , metal. Pas le temps de souffler, ça passe vite, fort, de façon très structurée et avec une recherche de son qui nous rappelle sur le combo guitare basse Royal Blood, Wolfmother entre autres. Une fois l’oreille attentive sur la batterie, on bifurque sur du Muse, Them Crooked Vultures, Queen Of The Stone Age. Autant s’y préparer, on va pas enfiler des perles plus de dix secondes, le temps d’une éventuelle intro…

 

Deux morceaux sont indispensables à écouter afin que vous vous fassiez un rapide avis.
Première dose :

Loverush

On est dans du pur Queen Of The Stone Age. Grosse linéarité dans le riff de gratte. Batterie puissante qui ne joue pas sur le côté répétitif d’une rythmique traditionnelle, bien à l’inverse. Elle se cale sur la rythmique guitasse (j’ai décidé de nommer le combo basse guitare comme ça dorénavant). Le pont, la double couche de la voix. Tout y est. C’est bien ciselé et ça fait des ravages. On aime.

 

Deuxième dose :

Y.M.M.S

J’ai un seul mot à dire pour ce morceau : ENFIN ! Ou peut-être « merci ». Je sais plus trop. Mais là, je suis littéralement bluffé. La gratte sature dès le début du morceau (non sans rappeler l’âge d’or de Muse) , le riff de guitare penche limite sur du bon metal comme on l’aime. La batterie est extrêmement pertinente, ce qui donne tout son sens aux accélérations et décélérations du morceau. Pour couronner le tout, ça scream, et ça scream bien. On a une montée en puissance lors du pont qui est fabuleuse (ce petit passage de cowbell m’a tué d’ailleurs). Ça reprend les classiques du genre, mais c’est vachement plus couillu, et la composition est parfaitement écrite. C’est beaucoup plus sincère. Il n’y a rien à jeter, rien à changer même.

 

Finalement, on en voit beaucoup des groupes qui veulent faire du stoner aujourd’hui , parce que c’est la mode clairement. L’exercice est difficile pourtant, et c’est difficile de se distinguer de la masse. TCM n’a rien à prouver, ils sont sur la place et vous n’êtes pas prêts de les déloger.

 

Anthony Vroom Vroom

 

Liens :

http://thechainsawmotel.com/

https://www.facebook.com/thechainsawmotel/

Share