slotface band

Toi le vieux con, le jeune coincé, le sectaire, le cul-béni, le pas cool du tout depuis que t’es né… passe ton chemin, car SlØtface et son EP Sponge State vont t’incommoder. Mais gravement.

N’écoute pas cet EP frais et rose vif, juste quelques minutes d’adrénaline électrique (moins d’un quart d’heure, en cumul, punaise tu vas encore dire que les musiciens sont des branleurs). Ne mets pas le volume à fond, surtout ne commence pas à danser en mode aléatoire et sautillant. Bouche-toi les oreilles.

Oui, bouche-toi les oreilles comme Ulysse face aux sirènes, car la voix flûtée et déterminée de la petite Haley Shea va t’énerver, comme tous les groupes qui suintent la jeunesse et son urgence. Et cette rythmique ? Endiablée, je te l’accorde, là au moins on est un peu d’accord !

Prépare-toi à haïr ce groupe de norvégiens et à jurer de na pas mettre les pieds à Stavanger où tu risquerais de les croiser. Surtout, bien renâcler à apprécier tout ce qui ne sent pas notre terroir national, hein mon cochon ?

Commence à cracher, bouillir et jurer en méprisant leur spontanéité et leur énergie ; tu ferais bien de t’exercer et te rappeler ton dégoût pour Blondie, L7, The Runaways ou Toybloid et tous ces groupes de rock avec la guitare en avant, comme une baïonnette plantée dans ton cœur sec.

Sors-nous le grand jeu en mode choqué, heurté, pas content et qui pourrait même porter plainte. Slutface c’était vraiment horrible, non ?  Alors bon, changer de nom était la moindre des choses pour que ta conscience aigüe du bien n’en soit guère affectée. Hé bien, dans ta tronche cet EP ? Prends-le comme un direct de Cassius Clay, un coup de tatane de Zlatan, un zébrage à la matraque d’un CRS furax (j’utilise des mots que tu peux comprendre)

Pour te faire bisquer, grincer des dents, je t’en rappelle les 4 titres :

Get My Own / Kill’em With Kindness/ Sponge State/ Shave My Head

Et si je te dis qu’il sort là maintenant ? Là, ça t’énerve, hein ? Ah, je te vois tripoter le chapelet, tourner les pages du Code pour trouver une faille, chercher dans ton répertoire à P comme plainte. Hé non mon pote, échec et mat, SlØtface te montre son majeur et il est bien droit vers le ciel.

Allez, bonjour chez toi, ça m’a fait plaisir de te parler. Sans déconner.

Jérôme « unshaved but unfortunately quite bold head »

slotface logo

slotface sponge state

Share