Kyrie image 740

Je pense que Kyrie Kristmanson doit être l’artiste qui a le plus grand nombre de chroniques sur Songazine, cela s’appelle donc de la constance et de la fidélité.

Ceci dit, après l’avoir écoutée, vue en concert et même rencontrée en interview, je persiste et je signe pour tenter de persuader autour de moi que cette chanteuse, musicienne, fée, canadienne, femme et citoyenne du monde mérite que l’on se penche sur ses créations.

Kyrie K pix

Apportant des fleurs de délicatesse et des effluves de douceur dans un monde de brutes qui crame l’Australie, flingue les félins come les serins, arrose de pesticides à forte marge les champs (comme les écoles qui les jouxtent), voire veut imposer des retraites au rabais à de futurs prolétaires septuagénaires en CDD, Kyrie confirme que l’art est bien l’un des seuls moyens de salut d’une humanité épuisée, caniculée par les puissants et hypnotisée par des écrans vides de sens. Ses mélodies élèvent l’âme, sans proposer d’aller à l’église. Ses chansons sont des prières mais personne ne se voit imposer de voile ou de tonsure. Ses disques sont de petites cérémonies, mais ni quête, ni clergé ne viennent vous faire la morale. Manger ce que vous voulez, enivrez-vous des bulles de poésie, de restriction au rêve et au bien-être : point.

Le nouvel album, Lady Lightly, bien annoncé par l’EP « Mon Héroïne » il y a un an est riche et varié. Inclassable, bien entendu, chevauchant les montures ailées de l’électro, du bizarre et du décalé.

Kyrie K Lady Lightly

Dès l’artwork au jaune vif qui fait du bien en de temps bien gris, vous savez que vous ouvrez les portes d’un monde empreint de poésie. Ses pays sont multicolores et y voyager, y retourner, s’y perdre est nettement plus motivant qu’une croisière sur un paquebot de 32 étages qui pollue comme un million de voitures sans pot d’échappement.

NB : sur Andromède ils doivent s’inquiéter pour nous, pauvres terriens. Leur ambassadrice Kyrie tente de nous convertir à plus de douceur et de mansuétude. Cela n’avance pas vite. Mais bon, c’est déjà une lueur d’espoir.

Jérôme « collapso mais pas trop » V.

Share