Jo&Jean

Plus que jamais, nous avons grand besoin de choses belles, d’élégance, de classe et de sentiments bienveillants. En 2015, il y a surenchère d’horreurs grises, de fumées noires et de chemises brunes.

En interviewant récemment Eugénie Alquezar des Parlor Snakes, nous lui demandons de nous lister certains groupes qu’elle aime/ connaît et cette dernière évoque Jo Wedin et Jean Felzine.

Patronymes pas ordinaires, on note. Hasard ? Deux jours après, paraît une interview du couple dans le grand site Gonzaï.com (respect à eux, ils sont dans notre liste de modèles, le petit scarabée Songazine.fr consulte avec humilité et l’œil qui brille). Cela nous donne envie de nous pencher sur leur musique récente, de facto un EP 4 titres composé par ces deux humains forts beaux et talentueux. Ambiance complètement rétro : Mad Men au pays de Charles De Gaulle, en français clair et net. Des paroles faussement naïves et bien écrites (Les Hommes ne sont plus des hommes), touchantes (la Valise), dignes d’avoir été celles du slow de l’été 1966 (Idiot) ou simplement pour le plaisir de façonner notre belle langue (Canopée). Musique en ligne claire, mélodies exquises.

On est pris par le charme. Allez, relaxez-vous, soyez bath et faites un tour au Drug Store. Dans vos mange-disques mettez ce 45 tours face A, face B et salut les copains. Cela fait du bien, c’est épatant et c’est fort chic en surprise partie. D’ailleurs on vous joint le scopitone, à regarder en se mettant de la brillantine.

Si cet EP était une voiture ? Une DS Cabriolet sans nul doute dans laquelle Jo et Jean (membre de l’excellentissime groupe Mustang genre blousons noirs et yéyés doués) nous conduiraient dans Paris, un léger soir de printemps. L’avenir serait la croissance à deux points !

Et on irait boire des coups Rive Gauche avec toute l’équipe de Feu! Chatterton, autre formation musicale qui fait honneur à notre beau pays. Cela tombe bien, nos amis en feront la première partie le 27 janvier au Trianon (Paris).

Jo et Jean, vous avez (dites-vous au reporter) des tas de chansons prêtes… alors faites-nous écouter cela très vite, nous sommes partants.

Merci à la belle Eugénie, merci Gonzaï, merci Jo et Jean, car chaque rayon de soleil nous le savourons avec joie. On vous en fera de la réclame !

Jérôme « pas (trop) idiot » V.

Share