Paul Haslinger

Je traîne pour chroniquer cette B.O., pourtant reçue depuis des mois, et avec les vacances, j’ai même failli oublier. Toutes mes excuses à Alice, de Fire Records, qui m’envoie souvent de chouettes disques !

Il existe une série, paraît-il formidable, aka Halt and Catch Fire, dont l’ultime et 4 ème saison commence fin août 2017 (sur AMC, pour les connaisseurs). Il s’agit d’aventures et de personnages évoluant dans les 80’s avec le sujet suivant : informatique à l’époque du PC, un Mad Men pour les geeks, lis-je !

Mais concentrons-nous sur cette BO, œuvre de Paul Haslinger. Ce musicien a officié dans un groupe culte, Tangerine Dream, entre autres. Il a composé un énorme paquet de BO (OST, en anglais). En matière de musique électronique, autant dire que le monsieur est parmi les grands.

Et cette BO, précisément, alors ?

BO halt and catch fire

J’ai traîné pour la chroniquer, mais je dois aussi dire que je l’ai écoutée de nombreuses fois dans mon mp3, au casque. 100% instrumentale, 100% plaisir mental, dois-je dire en ces lignes.

Très évocatrice, sonnant bien vintage 80’s et tout à fait élégante, c’est un petit bijou d’ambiances et de mini-tableaux colorés. On y prend goût, on s’y fait ultra rapidement, avec l’impression que les mélodies sont des classiques. Bravo, vraiment Mister Haslinger, c’est du grand art. Un seul inconvénient, certaines de ces perles musicales sont bien trop courtes ! L’envie de continuer à être emporté par ces nappes synthétiques délicates est forte, alors on appuie sur replay…

Voici un album qui apaise et prend son envol sans les images. Ceci dit, le désir de visualiser cette série est là et on la mettra dans notre wish list !

Jérôme « caught fire » V.

Share