Andy Gill Gang of 4

La Mort fait son boulot. On apprend ses exploits parmi les gens célèbres.

Mary Higgins Clark ? Pas lu, désolé.

Michou ? Pas été, pas désolé.

Kirk Douglas ? Un peu vu quand même. RIP Spartacus.

Mais … Andy Gill de Gang Of Four ? 64 ans, pneumonie lis-je (rageant, sûrement !)

Un tout bon, tout culte musicien produisant son spectaculaire, abrasif, accrocheur jeu de guitare, intégré dans un son puissant pour un groupe qui a marqué le post-punk. Chacun va citer l’album Entertainment! qui est une valise électrifiée remplie de chansons fortes. Damaged Goods sera la plus rappelée, mais je donne mon cœur à Natural’s Not In It (et cette punchline terrible « this heaven gives me migraine »).

Gang of 4 entertainment album

Ré-écouter ce jour Gang Of Four me démontre avec acidité qu’oser un son original, brut et sans concession est un acte courageux. Thanks, Mr Andy Gill (et vos comparses).

La Mort fait son travail, elle n’accepte pas les amendements, se fout de votre retraite. On ne peut pas la taxer de ne s’occuper que des plus riches, elle au moins est la plus démocratique et égalitaire des chefs des tas (les tas, c’est moi).

Gang Of Four perd un fondateur, nous gardons une référence musicale précieuse dans notre mémoire vive.

Jérôme « divertissement ! » V.

 

Share