MaMA

Pour sa 10ème édition, le festival MaMA annonce un programme particulièrement réjouissant. Nous avons interviewé la responsable de la programmation, Ségolène Favre-Cooper.

120 concerts, 10 salles, 3 soirées (les 16, 17 et 18 octobre prochains), le tout dans les rues de Pigalle, le concept ne change pas : un pass unique (1 soir ou 3 soirs) donnera accès à toutes les salles (mis à part le club de la machine du Moulin Rouge).

Ce festival est une occasion unique de découvrir de nouveaux artistes (les newcomer), et de revoir des artistes confirmés. Le MaMA fait le choix d’être résolument éclectique : des artistes jazz, hip-hop, techno, pop, rock, de la chanson… Ce festival est celui de toutes les musiques actuelles et populaires, dans leur sens le plus noble. Bien entendu, des choix plus pointus ont également été faits. Imany, Faada Freddy, Elisa Jo, Morgane Imbeaud, Irma, Lola Marsh, Sônge, James Baker, Lyre le Temps… il est évidemment impossible de citer tous les artistes qui seront présents.

Cette année, plusieurs nouveautés : un village avec une dizaine de stands sera installé sur le terre-plein central du boulevard de Rochechouart (horaires : 12h-00h).

De nombreux shows en lien avec l’innovation auront lieu. Par exemple, la Cigale sera transformée en scène centrale le 18 octobre, avec un son spatialisé et des live à 360 degrés.

Un focus sur le Portugal est également prévu pour cette 10ème édition, avec des artistes et groupes portugais.

A souligner : le MaMA a signé la charte « Keep Change », pour notamment essayer d’arriver à un vrai « 50/50 » en terme de mixité.

Environ 5000 festivaliers sont attendus. Il reste encore quelques places disponibles en billetterie, n’hésitez pas !

Pascale Baussant, pour Songazine

Share