cosmo-sheldrake-live

Cosmo Sheldrake (mais si, souvenez-vous, Songazine en a déjà parlé ), était hier soir (lundi 21 novembre 2016) à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain pour un live hors du commun.

Forcément, avec un lieu pareil et un nom d’événement comme  » Les soirées nomades « , on s’attendait à quelque chose d’original. Et Songazine n’a pas été déçu !
Ambiance feutrée, intimiste. Entouré de peintures rupestres, Cosmo Sheldrake occupe la scène avec son ordinateur et ses pads. The Great Animal Orchestra: redux. Atmosphère bestiale, donc, bercée par la transparence du bâtiment et les reflets de l’extérieur. C’est parti pour le show !

Le postulat : à partir de paysages sonores enregistrés par Bernie Krause (compositeur de musique de films), présentés dans l’exposition Le Grand Orchestre des Animaux en ce moment-même à la Fondation, Cosmo arrange en live des musiques animales. Mais, rien d’étonnant quand on connaît un peu les deux artistes… qui composent chacun avec des sons aussi divers que variés. Un travail de fourmi… Bernie a d’ailleurs enregistré plus de cinq mille heures de sons de plus de quinze mille espèces différentes.

Au loin, des cigales et là des grenouilles. Tiens, un loup ! Et ces chants d’oiseaux…

Chaque morceau est construit son par son, si bien qu’à la fin, on se sent au milieu de la faune et la flore, enveloppé par la nature tout entière, comme si les animaux étaient à l’origine de la musique et que chaque espèce suivait une partition bien précise.

Et quand Cosmo Sheldrake pousse la chansonnette avec ce joyeux orchestre, c’est un retour express aux origines, une harmonie totale avec toutes les espèces vivantes.

Jolie performance musicale, Monsieur Sheldrake ! On attend l’album avec impatience !

Anne-Laure

Cosmo Sheldrake live

Share