corroded

Le groupe suédois Corroded a sorti un nouvel album le 14 avril dernier, Defcon Zero, marqué par un changement de label et un son que le groupe a voulu plus « brut » et plus « live ». Le groupe de hard rock scandinave est connu pour avoir composé la musique de la version suédoise de l’émission Survivor et du jeu vidéo Battlefield.

Ce quatrième opus reprend là où State Of Disgrace s’était arrêté, mais sonne plus direct : « Nous avons travaillé entre nous, avec quelques idées brutes mais aucun a priori. Le processus créatif était basé sur nos performances live, et nous avons pris beaucoup de plaisir à enregistrer ce disques » commente Jens, chanteur et guitariste du quatuor.

Nous eu l’occasion de poser quelques questions au groupe afin d’en savoir un peu plus sur ce nouvel album.

Songazine : Cinq ans se sont déjà écoulés depuis votre dernier album, State Of Disgrace. Pourquoi avoir pris autant de temps ?

La raison principale est liée au fait que nous avons changé de label. La finalisation des accords contractuels prend énormément de temps, mais maintenant tout le monde est satisfait.

S : Beaucoup de vos nouvelles chansons ont déjà été jouées sur scène au cours des dernières années. Comment l’expérimentation de ces chansons sur scène a-t-elle influencé leur enregistrement studio ?

L’album en lui-même a été bouclé il y a environ trois ans, donc ça n’a pas eu d’impact sur l’écriture ou l’enregistrement des morceaux. Mais nous avons enregistré la majorité de l’album « live » en studio, donc en un sens on pourrait dire que la façon dont nous avons écrit ces chansons ont été influencées par nos performances sur scène.

corroded 1S : Quelles ont été vos influences au cours de l’écriture de cet album ?

Beaucoup de groupes très différents nous ont influencés, allant de Black Sabbath à Dying Fetus. Pendant le processus d’écriture, on essaye vraiment de faire table rase du passé, et à partir de là, nous laissons la musique nous guider naturellement. Si on juge que c’est bon, on le garde, sinon on le jette.

S : Comment decririez-vous ce nouvel album ?

Comme il a été enregistré « live », il est plus brut et plus dur que nos albums précédents, qui étaient davantage produits.

S : De quoi parlent les nouveaux morceaux ?

Ils sont toujours basés sur une certaine forme d’obscurité. Parce que je pense qu’il est difficile d’écrire des paroles de hard rock ou de métal sur de belles choses ou sur la vie idéale. Cette fois, j’ai aussi ressenti la nécessité de décrire les gens qui utilisent la peur et qui l’instrumentalisent à des fins politiques ou financières en entretenant ce climat de peur.

S : Comment voyez-vous la scène rock suédoise, et plus corroded 2particulièrement la scène hard rock ?

Il y a toujours eu beaucoup de bons groupes ici en Suède, et je pense que les groupes continuent de s’améliorer. Je pense qu’il y a une certaine forme de compétition entre les groupes, car chacun veut toujours être le meilleur des meilleurs.

S : Qu’avez-vous prévu pour les prochains mois ?

Nous partons en tournées en Suède d’abord et nous étudions la possibilité de jouer ailleurs  en Europe cet automne.

Merci à Corroded pour le temps qu’il nous a consacré.

Propos recueillis par Matthias.

« Defcon Zero« , Despotz Records

01. Carry Me My Bones
02. Gun And A Bullet
03. Retract and Disconnect
04. Fall Of A Nation
05. Vessels Of Hate
06. Day Of Judgement
07. A Note To Me
08. Burn It To The Ground
09. DRF
10. Feel Fine
11. Rust and Nail
Fall Of A Nation, en écoute :