640_assayas_michka

Songazine likes you !

Urgent : écoutez ou podcastez Michka Assayas (oui celui de la bible, le Nouveau Dictionnaire du rock ) tous les soirs de semaine hors shabbat sur Inter. Ça s’appelle Very Good Trip.

D’abord ce mec prononce l’anglais de manière unique. Genre je parle très bien mais écoutez c’est pas ma langue maternelle. La classe. Si vous le croisez, demandez-lui de prononcer Thurston Moore, Killing Joke (qui seront au Hellfest XV), The Afghan Whigs ou Flamin’ Groovies comme la semaine dernière.

Et Michka c’est tout le rock parce que pour lui 1977 c’est aussi bien Rumors de Fleetwood Mac que White Riot des Clash.

J’adore cet enthousiasme qui commence avec les Stones, se prolonge avec Joy Division et me fait écouter Tame Impala.

Et en plus il se prénomme Michka comme mon ours.

Merci Monsieur Assayas  également pour votre Nouveau Dictionnaire du rock de 2013 après la première édition de 2000 même si comme vous l’écrivez, le rock n’a connu aucune révolution artistique ou esthétique dans les années écoulées entre 2000 et 2013, son langage et sa syntaxe étant depuis longtemps constitués.

Tout ce que j’explore s’accompagne de lectures répétées du dico de Michka. Le meilleur endroit pour cette lecture étant définitivement la porcelaine où je ne compte plus le nombre de découvertes faites grâce à toi.

Michka : tu es le rock et comme le chante Daniel Johnston dont je suis entré dans le monde grâce à toi : « Don’t want to be free of hope »

Caresses et bises à l’œil,

Pato VGT

 

Share