BWR

C’est la crise, le monde est à l’arrêt, personne ne bouge, les concerts sont tous annulés. Songazine continue de recevoir plus de sollicitations que de raison, certains écrivent des mails gentils et demandent de vos nouvelles, alors que d’autres vous envoient leur kit promo ou leur clip dont vous n’avez VRAIMENT rien à battre, bien entendu en copie cachée sans se soucier ni de vos goûts, ni de vous, espérant ainsi « faire du clic » à terme.

Le Blitzkrieg de la promo, quoi. Ce n’est parce qu’on est cloîtrés à la maison que l’on va se mettre à écrire comme des dingues. Au contraire, ce n’est pas plus simple, plus évident, nos pensées ont quand même le droit d’être un peu… infectées, non ?

Heureusement certains ont un savoir-faire et font attention ! C’est le cas de mon ami Roger, inoxydable phare du rock fort et du Metal.

Il me suggère d’écouter Broken Witt Rebels, et leur album OK Hotel.

bwr-ok-hotel

Voici un groupe qui manque de chance car il sort en plein bazar dingue, made in China (le seul truc fabriqué chez eux et exporté chez nous qui dure si longtemps, vous remarquerez !).

Alors, on écoute, on est concentré, on like et on dit bravo aux 4 gars de Birmingham, UK.  Du bon et beau rock, des touches électro. Des beaux couplets, des beaux refrains, ça fonctionne parfaitement ; de l’énergie et du cœur, ces types ont tous les ingrédients du groupe de rock qu’on aime écouter quand il fait beau. Je suis sûr qu’ils sont cool et qu’en interview on parlerait en mode tranquille, avec la touche d’humour Brit en bonus.

On serre les dents, on reste chez soi, on écoute les chansons d’ OK Hotel à fond (au casque ou avec les voisins à travers le mur ?) et on sera heureux comme des fous quand on les verra, sur scène ou dans un canapé, bière en main !

Merci Roger, merci les BWR.

Jérôme « we will survive, damnit ! » V

 

Share