Concert Simply Red le 27 janvier 2017 salle Pleyel

Le financier Edouard Carmignac fait décidément parler de lui dans le monde de la musique. Son coup d’éclat en 2012 de s’offrir les Rolling Stones pour un concert privé est encore en tête de tous les esprits, et cette année, c’est avec Simply Red qu’il a comblé ses amis et ses clients fidèles.

Simply Red était pourtant bien parti pour s’arrêter, puisqu’en 2009, après 25 ans de succès, le groupe avait décidé de faire ses adieux avec une dernière tournée. Le groupe a finalement fait son comeback, et Edouard Carmignac a sauté sur l’occasion pour les avoir sur scène.

Mogador, théâtre habituel des soirées Carmignac, avait été victime d’un incendie il y a quelques mois et c’est la salle Pleyel qui a finalement pu accueillir le concert. Acoustique de qualité, salle confortable, accueil soigné, tous les ingrédients étaient réunis pour faire plaisir aux invités.

Mick Hucknall, quinquagénaire roux toujours fringuant, a entonné les tubes de Simply Red avec une énergie intacte. De If you don’t know me by now, à It’s only love, en passant par Holding back the years, ou encore Money’s too tight, Stars, Something got me started, For your babies, Night nurse…

Le public se lève et ose un léger déhanchement. Même si mes voisins gardent leurs cravates bien nouées, ce concert offre un moment de détente bienvenu. Après un cocktail raffiné, les invités repartent avec le double CD best of de Simply Red. Choyés jusqu’au bout.

Pascale Baussant, pour Songazine

Share