Sarah Lenka pix

Une chronique enthousiaste pour vous dire que l’album de Sarah Lenka, sort le 22 février et qu’il est fort touchant.

Quand on reçoit 20 albums par semaine… et qu’on a un coup de cœur, nulle attente, nul retard, il est urgent de le partager !

Une couverture un peu discrète l’avait reléguée en bas de ma pile « à écouter », voilà la vérité factuelle, et le destin (mon chat, en fait) fait tomber ma pile de CD.

Patatras !

20180712_150744

Je regarde celle-ci, aucun a priori, c’est écrit petit et je n’ai pas mes lunettes… et me dis : « OK je l’emmène en voiture, je raccompagne mon fils à L., et j’écouterai au retour, tranquille… ». Mis dans la poche du manteau et glissé dans l’autoradio.

Gziiii !! : j’aime beaucoup. Je monte le volume et c’est parti…

Sarah Lenka album Women s legacy

Ecouté et réécouté plusieurs fois, de la belle ouvrage, du cœur, de la profondeur, comment résister ?

Sur le thème des injustices ou mauvais traitements faites aux femmes, ce Women’s Legacy est- je cite- : « … inspiré du chant des femmes esclaves afro-américaines, leur chant est un héritage, un héritage féminin. L’Histoire qui vient résonner encore si fort, ici, ailleurs, celle qui vient frapper à la porte de tellement de femmes aujourd’hui, une histoire qui se perpétue. »

La voix mutine, atypique et pleine de « soul » de Sarah Lenka fait merveille dans ces blues, rocks lents, chants à résonance afro-américaine, ballades sincères et chants à tempo calme. Nous sommes aux USA, au plus profond du pays. Dépaysement sonore, géographique et historique garanti.

Elle a chanté Bessie Smith, été applaudie dans le monde du jazz et je ne la connaissais pas, je suis séduit et vous dis : « attention pépite sonore ! »

La bise et xxxx aux lecteurs de Songazine, amitiés à Sarah Lenka, merci Plume (mon chat).

Jérôme « viva les women ! » V.

Share