desert and cold

Difficile de trier dans les nombreuses pépites reçues récemment, alors voici une chronique combo, voyageons des déserts africains vers l’Allemagne robotique ;

On commence par du chaud !

Aziz Sahmaoui, avec l’album Poetic Trance;

Aziz Sahmaoui

L’un des fondateurs du mythique Orchestre National de Barbès, officie maintenant avec University of Gnawa et Martin Meissonnier produit cette pépite panafricaine.

Nous sommes embarqués dans un road trip aux sons de blues, ballades, chansons d’Afrique du Nord, le tout avec douceur ou entraînés par des rythmes hypnotiques.

Guitares, n’goni, kora, percussions se mélangent pour notre tisser notre transe poétique.

Au rayon World music, c’est du très très joli, de la belle ouvrage.

Recommandé pour un décollage sans quitter son salon.

Et maintenant au frigo !

Olaf Schirm, aka Symboter, c’est un cousin talentueux des Kraftwerk / Tangerine Dream et de tout ce qui est sévèrement électronique, et a démarré avec des synthés grands comme des armoires à glace dès les 70’s.

Symboter

Coffret de trésors exhumés : Die Transzendenz (anthologie 1982-2016) est la compilation qui ressort (des cassettes originelles aux titre récents).

C’est juste extra, kolossal, wunderbar et je me demande pourquoi je ne connaissais pas cet artiste-là.

Entschuldigung cher Olaf, je vous tire mon chapeau.

Les points communs entre Aziz et Olaf ?

La passion de leur art, l’originalité, la résilience, la créativité et le fait qu’ils touchent notre âme.

Dans le Sahara, parmi les usines, sous le soleil du Sud ou dans les brumes du Nord avec un oud ou un Moog, ces hommes composent des œuvres et s’efforcent de traquer le beau, l’intemporel.

Et moi, je les remercie, et vous, chers lecteurs vous les écoutez sans tarder !

Jérôme « omelette norvégienne » V.

Share