Burning Peacocks - Carreau du Temple 17.03.2017

Emprunter à la terminologie de la volcanologie induirait-il de facto le talent musical ?

Permettez-nous d’en douter.

Car si Magma, Temples et son dernier album ‘’Volcano’’, Burning Peacocks et son morceau pop-électro ‘’Tears Of Lava’’ en ont usé, leur talent intrinsèque est inné.

Si ç’avait été le cas, Amir se serait hâté de presser un EP 4 titres avec les titres ‘’Etna’’, ‘’Haroun Tazieff’’, ‘’Eyjafjöll’’ et ‘’Fuji’’ et d’aller jouer en résidence à Vulcania pendant des mois !

Le talent ne jaillit pas par surprise comme un geyser ou en respirant des fumerolles !

Berlioz, compositeur punk du 19e (siècle, pas arrondissement de Paris !) disait que ‘’Le goût est le génie du talent’’.

Alma Jodorowsky et David Baudart, qui composent depuis 2013 le duo des Burning Peacocks, ont donc beaucoup de goût.

A commencer par les influences qu’ils citent volontiers : Broadcast, Beach House et Metronomy pour Alma ; Sébastien Tellier et Gainsbourg pour David.

Les ‘’paons enflammés’’ ont fait la roue vendredi sur la scène du Carreau du Temple, haut lieu culturel, sportif et événementiel parisien, à deux pas de République. Et leur parade musicale nous a séduit.

Un raccourci facile et grotesque serait de circonscrire le groupe ‘’dreamy’’ pop à la seule Alma, brillante de mil feux, ‘’fille’’ ‘’nièce’’ et ‘’petite fille de’’, actrice, mannequin, égérie de Lancôme…

Burning Peacocks - Alma Jodorowski - Carreau du Temple 17.03.2017

Le chant de la jeune femme et le jeu de guitare de David sont indissociables. Une cohésion (fusion ?) évidente quand ils interprètent les neuf morceaux issus de leur premier album ‘’Love Reaction’’ paru en octobre 2016.

Evanescent, dreamy, pop rétro, aérien, planant… Le duo dit vouloir ‘’faire de la musique car ça nous plaît, sans se mettre de la pression, sans prétention’’, et ‘’faire ressentir les mêmes émotions que les nôtres au public’’ lorsqu’il est sur scène.

Challenge réussi vendredi soir au Carreau du Temple !!!

Burning Peacocks - Pédales d_effets - Carreau du Temple 17.03.2017

Quel avenir pour notre duo dans les cinq ans ? ‘’Faire un concert sur Mars et une tournée sur la Lune’’ répond Alma, espiègle. C’est décidé, je réserve dès aujourd’hui un billet dans la future capsule spatiale qu’Elon Dusk ou Richard Branson doivent prochainement nous inventer !

Allez, pour conclure, citons Hugo, poète et dramaturge grunge du 19e lui aussi (mais qui crécha Place des Vosges dans le 4e) : ‘’Les gens pardonnent tout sauf la beauté et le talent’’.

Si c’est avéré, les Burning Peacocks ne sont pas prêts de recevoir notre absolution.

Alechinsky.

Alma Jodorowski & I - Carreau du Temple - 17.03.2017