steve-n-seagulls-2

L’Hôtel Terminus Nord -près de la gare du même point cardinal glacial- n’est pas si mal et le chroniqueur est passé en sifflotant par les rues avoisinantes qui sont pleines de vie ; une vraie animation y règne et chacun parle son dialecte avec énergie, venant de tous les coins du sous-continent indien. Ça grouille, ça tourne et ça vire, 100 % made in India and all aorund. C’est ça aussi Paris, les amis !

Mais là, c’est un finlandais qui m’attend : Pukki, double bass player, chanteur et multiinstrumentiste des forts sympathiques Steve ‘ N’ Seagulls. Ce groupe fait une seule chose, à savoir des reprises de standards Metal et rock and roll dans un style bluegrass. Certes direz-vous… mais leur secret c’est l’humour et la bonne humeur (en plus d’une virtuosité avérée, disons-le tout net). Leur dernier album s’intitule Brothers in Farms (ha ha) et vois est ici bien chaudement recommandé. Et ils n’ont peur de rien ! Monuments d’AC-DC, Iron Maiden, Metallica, Led Zep, Steppenwolf… ils reprennent tout avec fureur et un enthousiasme communicatif !  On les a vus en live tout l’été dans des festivals et concerts débridés. Le concert, c’est leur gros truc à eux.

Pukki est par ailleurs charmant et avenant, parlant un anglais impeccable, il partage avec moi ce sentiment que le succès leur tombe dessus de plus en plus vite, même si cela fait déjà 10 ans qu’ils vivent de leur art. A la sueur de leur front rappelons-le car les royalties des morceaux appartiennent à eux qui les ont écrits (de l’inconvénient de ne faire que des reprises). Mais ils le font si bien et je suis surpris qu’il me dise qu’à part leurs compatriotes de Nightwish, personne ne les a félicités ! (est-ce moi ou une bonne reprise c’est flatteur et mérite un encouragement ??).

Clin d’œil, ils sont les héros avec les Naive New Beaters d’une publicité pour la marque automobile aux chevrons, tournée cet été en Espagne.

Leur next stop ? Les USA, juste 16 concerts de suite (…) en commençant par Brooklyn ! Voilà, c’est dit et si vous ne connaissez pas encore ce groupe, allez-y, régalez-vous les yeux et les oreilles.

Après avoir sympathisé avec cet excellent finlandais, l’auteur de ces lignes s’en va se régaler d’un Chicken Tikka accompagné d’un bon lassy à la mangue.

Le rock and roll, ça creuse !

Jérôme « thunderstruck » V.

 

Share