Théophile

Des nouveaux clips il y en a tous les jours, vous en découvrez des centaines par mois, souvent des plus connus. Mais aujourd’hui, on veut vous faire découvrir avant tout le monde celui qui monte dans la pop française.

« Laisse moi » c’est le tout nouveau clip de Théophile qui sort aujourd’hui. Un sentiment d’évolution personnelle face à un monde prédéfini : comment trouver la clé de nos objectifs et de nos envies par un chemin intime, sans attendre des autres ce que l’on peut faire soi-même. En repoussant le pessimisme, Théophile évolue en avançant la tête haute et le sourire aux lèvres.

Théophile a tout d’un grand monsieur, du haut de sa vingtaine entamée : textes à l’ambitieuse poésie, sens de la mélodie qui vous reste en tête, production exigeante et décomplexée. Il a enchainé les premières parties d’Arthur H, Gaël Faye, Ibeyi, Gauvain Sers ou Juliette les scènes des Francofolies et autres festivals et tout dernièrement Vanessa Paradis.

Il retisse le lien entre la guitare et la poésie de l’instant, sans doute parce qu’il a vécu successivement plusieurs passions fondatrices : la guitare classique, les poèmes adolescents avant de naviguer dans Bashung, Thiéfaine et Logic Audio. 
Théophile se voit en « compositeur de chanson française aux sonorités nouvelles ». On imagine volontiers Brassens avec une MPC.

Première chanson foncièrement positive, il nous explique l’histoire de ce morceau : « Presque toutes mes chansons ont un côté positif et optimiste. L’univers sombre reflète le point de départ de ce que je ressens, et j’y trouve un tremplin, un écoulement qui m’amène toujours à en tirer le positif. Celle-ci est un peu le résultat de tout ça. Il se passe tant de choses qui nous dépassent, qu’on regarde avec attention et qui nous démoralisent, alors qu’à côté, il y a tellement de choses plus infimes et intimes à faire qui, je pense, nous amène petit à petit à pouvoir participer à l’évolution de problèmes bien plus grands. Par son titre « Laisse moi », cette chanson nous amène à un sentiment d’évolution personnelle face à un monde défini ; comment trouver la clé de nos objectifs et de nos envies par un chemin intime, sans attendre des autres ce que l’on peut faire soi-même. En repoussant le pessimisme, le but est d’évoluer en avançant la tête haute et le sourire aux lèvres défiant les codes sociétaux pesants sur tout à chacun ».

Il assure actuellement les premières parties de la tournée de Vanessa Paradis avec un Olympia le 24 juin. C’est une sensation d’honneur, d’excitation et d’incompréhension positive qui l’empare. « Le sentiment de pouvoir être écouté, de toucher des gens par des mots et de la musique, une étape en plus dans ma carrière et surtout des rencontres furtives, mais formidables avec Vanessa Paradis et l’équipe qui l’entoure ».

Pour conclure, je crois qu’on peut appeler ça acquérir un peu d’expérience en plus et de découvertes dans ce monde si mystérieux et attirant qu’est la musique, voici ses derniers mots.

Chloé Song

Share