Mando Diao Paris 24 mai 2017

Interview de trois suédois dans le vent, dans un charmant hôtel, Métro Saint-Georges, l’Arvor, que nous vous recommandons +++ : cosy, classy, bien situé.

Revenons à Mando Diao, rencontrés dès leur arrivée de l’aéroport, hop, à peine le temps de prendre leur chambre et je suis le premier de la matinée à leur parler !

Ils ont dans les bottes cinq semaines de promo non stop de leur tout nouvel album : Good Times, et voici de vrais pros : charmants, de bonne humeur, ouverts et volubiles ! Pas de souci, nous connectons vite et ces artistes véhiculent de la bonne humeur, me précisant qu’ils sont heureux de faire leur métier. Frais et vifs. La chimie de l’amitié solide fonctionne entre eux et cela se voit.

Ils connaissent de la France Polnareff, Gainsbourg, MC Solaar ou Justice, voilà qui est intéressant et ces jeunes (presque) quadras ont bourlingué dans le monde entier : pour les fondateurs, une vingtaine d’années déjà ensemble. Mando Diao, 8 albums, des compilations et un paquet de hits au compteur, des milliers de concerts… ce ne sont pas des débutants, mais bien un groupe pop rock confirmé et reconnu à qui je parle ce matin. Au passage ils avouent être heureux du résultat de nos élections présidentielles ! Sans être partisan, je leur dis au passage qu’il n’est pas désagréable d’avoir un chef d’Etat français, pour une fois, qui parle mieux anglais que… le Président des USA (rires).

De la Suède nous évoquons l’immense auteur Henning Mankell, dont je suis fan et ils me disent que leur vie les amène à énormément voyager, me citant une anecdote cocasse ; au Japon, ils vont boire un verre dans un bar, par hasard où, tiens… que des hommes, oh ?, et un petit rideau s’ouvre, puis apparaît un danseur masculin, uniquement vêtu d’un masque de poisson !

Et leur album ? Ils adorent en parler, impatients de commencer la tournée, pas encore programmée dans l’hexagone (à suivre !)

Mando Diao Good Times album

De la très bonne pop colorée et mélodieuse, à leur image : optimiste et positive. Très agréable, estivale, solaire, fraîche.

Belle voix, arrangements soignés, on se voit déjà dans un concert en train de taper des mains. En mode joyeux, simple, direct.

« Good Times » me disent-ils parce qu’ils ont envie de passer un message agréable, tout simplement.

100% d’accord avec eux ! Comme dit un ami à moi : depuis que je n’écoute plus les nouvelles, je trouve que le monde va mieux.

Un break en écoutant Mando Diao, ne peut faire que du bien.

Vive la Suède et les musiciens qui sont sympas avec les journalistes et forcément… 100 % de leur fans dont vous devriez bientôt faire partie.

Jérôme «boosted » V.

Share